Rechercher

L’ortie, la fée du jardin et de l’assiette!

Dernière mise à jour : 21 oct.




Derrière cette plante invasive et banale, se cache un trésor de la nature. On a tendance à s’en éloigner en raison de son pouvoir urticant et pourtant, en automne, c’est l’un des meilleurs moments pour en profiter, elle est dépurative et en même temps, l’une des plantes les plus reminéralisante. Alors, ne la fuyez plus et apprenez à l’apprécier et la déguster !


Botanique


L’ortie appartient à la famille des urticacées. Il existe plusieurs espèces d’orties, nous allons parler ici de la grande ortie. Son nom botanique est Urtica dioica, du latin « uro » qui veut dire brûler car elle est urticante en raison de ses poils qui contiennent de l'histamine et de l'acétylcholine. Et dioïque car il existe des plants d’ortie mâles et des plants femelles.

C’est une plante vivace qui peut atteindre 1m de haut. Au jardin, on utilise l’ortie comme fertilisant en le transformant en purin qui sert aussi à lutter contre le mildiou et les pucerons.


Ses vertus médicinales


Toute la plante est utilisée comme plante médicinale : les graines, les feuilles, la tige et les racines.


La composition de l’ortie varie selon les sols et la saison mais elle est riche en flavonoïdes, en minéraux (Calcium, Fer, Magnésium, Silice, Potassium) et en vitamines A, C, E et K.


Pour 100g de feuilles fraîches d’ortie, on peut avoir plus que les apports journaliers recommandés en bêta-carotène (provitamine A), en vitamine C, en vitamine E et en calcium. Saviez-vous que l'on peut donner des feuilles d’ortie aux poules pour épaissir la coque de leurs œufs?

Elle contient 18 acides aminés, dont les 8 acides aminés essentiels, ce qui en fait une source de protéine complète. On compte 8 g de protéines pour 100 g de feuilles fraîches et jusqu’à 40 g pour 100 g de feuilles sèches.


↠ Système musculo-squelettique

Les propriétés dépuratives de l’ortie, en particulier de l’acide urique et des cristaux et reminéralisantes, font d’elle l’alliée des os et des articulations. C’est un anti-inflammatoire très efficace dans les cas de douleurs rhumatismales, arthrose et arthrite (cartilage usé, arthrose, goutte).


↠ Système digestif

Sa richesse en chlorophylle (540 mg / 100g), en bêta-carotène, en protéine et en zinc est essentielle pour réparer la muqueuse digestive.


↠ Systèmes nerveux et hormonal

Sa richesse en protéines et minéraux et ses pouvoirs alcalinisants sont très intéressants pour les femmes enceintes, en cas de dévitalisation, de convalescence ou de stress chronique. C’est une excellente source de magnésium et de fer, qui sont très bien assimilés. L’ortie peut être utilisée en cas d’anémie ferriprive.


Système urinaire

L’ortie est une plante diurétique, c’est-à-dire qu’elle augmente le volume urinaire sans causer de perte minérale. Elle est très intéressante pour les troubles liés à l'inflammation chronique et notamment les maladies inflammatoires des voies urinaires (cystites, infection urinaire).

On l’utilise pour prévenir les calculs rénaux.

Sa racine est utilisée dans les troubles mictionnels des adénomes bénins de la prostate (HBP) car elle prévient de la prolifération du tissu prostatique. On l’utilise alors de préférence sous forme de teinture mère (macération dans l’alcool).


↠ Système tégumentaire (peau, ongles, cheveux)

L’action anti-inflammatoire et alcalinisante de l’ortie la rend efficace contre de nombreux problème de peau : urticaire, eczéma, ongles cassants, chute de cheveux.


↠ Système immunitaire

Les feuilles sont également considérées comme immunomodulatrices. On l’utilise pour diminuer les allergies liées à l'histamine.


Attention à quelques contre-indications de l’ortie

Ne pas l’utiliser en cure en cas d’hémochromatose, d’insuffisance rénale ou d’œdème suite à une insuffisance cardiaque ou rénale. Attention également en cas de prise d’anticoagulant en raison de sa richesse en vitamines K. Les phytostérols contenus dans sa racine pourraient par ailleurs interagir avec les hypocholestérolémiants (statines, ézétimibe).


Comment utiliser l’ortie comme remède ?


On récolte les jeunes pousses printanières et automnales ou les 6 dernières feuilles (qui sont les plus tendres). Attention au lieu de cueillette, évitez les endroits pollués comme le bord des routes.

Vous pouvez faire sécher vos feuilles d’ortie, à l’abri de la lumière, dans un endroit sec et aéré, idéalement à côté d’un radiateur. Vous pouvez ensuite les conserver dans un sachet en papier kraft.

Pour préparer une infusion: environ 2 g de feuilles séchées pour une tasse d’eau chaude et laissez infuser les feuilles pendant 10 à 20 mn pour qu’un maximum de minéraux soient extraits. Boire une tasse plusieurs fois dans la journée dans la limite de 12 g de plante par jour.


Recettes

L’ortie se prépare de multiples façons: séchée, crue ou cuite. Rassurez-vous, la cuisson, le séchage et le hachage des feuilles détruisent les substances urticantes !


Afin de profiter de sa richesse en micronutriments, on peut utiliser ses graines ou ses feuilles séchées pour saupoudrer dans les plats, soupes, compotes…

Les feuilles d’orties peuvent être consommées crues dans des tartares, pestos, salades ou jus (attention de bien les broyer pour enlever leur pouvoir urticant).

Les feuilles d’orties peuvent également se consommer cuites par exemple dans des soupes.


Soupe d’ortie

Recette n°1 : Préparez une soupe à votre façon, 5mn avant la fin de cui

sson, ajoutez une grosse poignée de feuilles d’orties fraîches et mixer finement.


Recette n°2 : Il est possible aussi de faire revenir 1 oignon, 1 grosse pomme de terre coupée en morceaux et 2 grosses poignées d’orties pendant 5mn dans l’huile d’olive. Couvrir de bouillon et laisser mijoter 20mn puis mixer et assaisonner à votre goût.


En tartare

Hâcher menu avec des câpres ou ½ cc de moutarde ancienne, de l’huile d’olive et un peu de fleur de sel. A étaler sur des tartines.



Pour d'autres articles sur les légumes & aromates:

> Le fenouil et tous ses secrets (elisenaturopathie.com)

> Cultiver des plantes aromatiques dans son jardin, c’est bon pour le moral ! (elisenaturopathie.com)


Pour trouver des méthodes de préparation :

> Cuisson santé (elisenaturopathie.com)

> Sublimez vos légumes d’hiver avec la lactofermentation ! (elisenaturopathie.com)





27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout