top of page
Rechercher
  • eponcey

Le sureau noir & ses fleurs blanches!


Au printemps et jusqu’au début de l’automne, c’est la saison des fleurs !

On donne des couleurs à son assiette avec des fleurs de bourrache, de capucine, de souci.

On se régale des beignets de fleurs de courgette.

On prépare une infusion de reine des prés comme aspirine naturelle.

On apprécie une infusion de fleurs de mauve pour adoucir l’estomac ou la gorge enflammée.

On se badigeonne de macérat huileux de millepertuis pour calmer les brûlures et les tensions musculaires…

Il y a aussi une plante médicinale dont on aime aussi bien les fleurs que les fruits, c’est le sureau !

~

Avez-vous aperçu au printemps un arbre qui peut atteindre 6m de haut, couvert de fleurs blanches assez odorantes ? C’est un sureau !

Son nom botanique, sambucus nigra vient de sambucus qui signifie "flûte" car les bergers grecs taillaient des flûtes dans son bois creux.

Avec ses fleurs blanches et ses baies noires, il a été considéré comme un arbre « bipolaire » et maléfique. Aujourd’hui, le sureau est une belle plante médicinale pour toute la famille, aussi bien sa fleur blanche que son fruit noir.


Quelles sont ses propriétés ?


Les fleurs de sureau doivent leur odeur à une essence aromatique. Les baies du sureau contiennent des acides organiques, des sucres, des sels minéraux et des vitamines. Leur couleur pourpre foncé provient des composés phénoliques.

Des études pharmacologiques ont mis en évidence leurs vertus antivirale, antiinflammatoire et expectorante (elles augmentent les sécrétions bronchiques), sudorifique (elles aident à transpirer), diurétique et fébrifuge (diminue la fièvre). Le sureau aide ainsi à évacuer les toxines par la transpiration et les urines. Il aide aussi à évacuer les sécrétions des bronches en cas de toux grasse. On l’utilise donc en cas de refroidissement, en début de rhume par exemple, de fièvre légère, et de toux grasse (bronchite, rhinopharyngite…).


Comment l’utiliser ?


Les fleurs de sureau apparaissent au printemps, de mai à juillet selon l’altitude et le climat. On peut les faire sécher pour l’utiliser en hiver ou la trouver en sachet en pharmacie ou magasin bio.


En infusion

Au printemps, on peut faire sécher les fleurs à l’air libre sur du papier journal pendant quelques jours dans un endroit préservé d’humidité et de lumière directe du soleil. Ses fleurs se conservent ensuite plusieurs mois.

Les fleurs séchées peuvent être utilisées en infusion à raison d’une cuillère à café pour une tasse d’eau bien chaude mais pas bouillante. Laisser infuser 5mn avant de déguster.


Vinaigre de sureau

Pour obtenir un vinaigre parfumé avec une touche florale, il est possible d’infuser des fleurs de sureau dans du vinaigre.

Mettre les feuilles fraîches dans un vinaigre artisanal de cidre ou de pommes et filtrez au bout de 3 ou 4 semaines de macération à froid


Sirop de fleurs de sureau

Voici une recette parfumée, originale et super simple !


Les ingrédients

✅️ 10 ombelles de fleurs de sureau

✅️ 1 citron bio

✅️ 1 litre d’eau

✅️ 500g de sucre


➡️ Enlevez les grosses tiges en ne gardant que les fleurs et les tiges fines

➡️ Mettez l'eau à bouillir dans une casserole puis, hors du feu, ajoutez le citron lavé et coupé en tranches et les fleurs de sureau.

➡️ Couvrez et laissez infuser une nuit.

➡️ Le lendemain, filtrez le contenu de la casserole.

➡️ Ajoutez le sucre et faire chauffer très légèrement afin de le faire fondre.

➡️Transférez le sirop dans une bouteille bien propre que vous pouvez conserver à l'abri de la chaleur et de la lumière. Idéalement au frigo!


A utiliser sur une salade de fruits ou une cuillère à soupe dans un verre d'eau, comme un sirop.


Gelée de fruits de sureau

A l'automne, nous pourrons utiliser les fruits de sureau, à condition qu'ils soient bien mûrs, et en prenant soin de les cuire. Ils feront alors d'excellents sirops, ou de délicieuses gelées.

Les ingrédients

✅️ 1kg de fruits de sureau

✅️ 450g de sucre de canne

✅️ Le jus de 2 citrons

✅️ 1 sachet d’agar agar


➡️Mixer les baies de sureau et filtrez le jus à l’aide d’une passoire fine.

➡️Dans une casserole, ajoutez au jus le citron, le sucre et l’agar agar puis cuire 20mn sans couvrir.

➡️A la fin de la cuisson, remplir les pots à confiture stérilisés, les refermer.

➡️Laissez refroidir les pots à l’envers (sur le couvercle) afin de faire un vide d’air et de pouvoir conserver plus longtemps.



Références

- François Couplan, Se soigner avec les plantes de montagne, Editions du Belvédère

- Claire Laurant-Berthoud, Du bon usage des plantes médicinales, Editions Jouvence

- Teintures mères végétales, Roger et Hildegarde Kalbermatten, Editions Atverlag

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page