top of page
Rechercher

La symptothermie : reconnexion au cycle féminin!

Dernière mise à jour : 30 avr.


La symptothermie est une méthode d’observation du cycle, c’est-à-dire qu’à l’aide de plusieurs indicateurs, une femme formée va pouvoir dire précisément dans quelle phase de son cycle elle se trouve, si elle a une ovulation et si elle est en période fertile ou non... Car, contrairement à l’homme, la femme est fertile seulement quelques jours par mois et contrairement aux idées reçues, l'ovulation n'a pas toujours lieu au 14e jour du cycle ou à la moitié du cycle, bien au contraire.

La symptothermie permet donc de mieux connaître son corps, son cycle et profiter de ses forces et pas seulement de ses désagréments !


Pourquoi utiliser la symptothermie ?


Au-delà d’une meilleure connaissance et appréhension de son corps, la symptothermie peut être utilisée comme :

- une méthode fiable et naturelle de contraception, c’est en effet une méthode qui expose le moins le corps de la femme, en préservant sa santé avec aucun effet secondaire. Cette méthode est aussi la plus écologique car elle n’a aucun impact sur l’environnement. Et enfin, elle est économique car elle demande un petit investissement pour se former et s'outiller au départ mais elle est ensuite acquise à vie,

- une méthode qui peut accompagner un projet de grossesse en optimisant les chances de concevoir grâce à une bonne connaissance de la qualité de son ovulation et de sa période fertile,

- une méthode qui accompagne en cas de déséquilibre hormonal car elle permet de mieux comprendre les mécanismes hormonaux (équilibre oestrogènes/progestérone) et d’identifier une ovulation.


D'où vient la symptothermie?


Ces méthodes ont commencé il y a longtemps, cependant elles n’ont pas toujours été, ni efficaces, ni très scientifiques. Ce qui fait qu’aujourd’hui on les délaisse, voire même on les dénigre, notamment dans le milieu médical ! On fait trop facilement l’amalgamme avec des méthodes comme celle d'Ogino-Knaus, développée dans les années 30 par un chirurgien japonais. Méthode hautement inefficace. Ma mère est elle-même issue de cette génération « Ogino » : elle est née 11 mois après son frère... !

Et pourtant, la symptothermie est maintenant reconnue par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) comme une méthode naturelle efficace de régulation des naissances avec un indice de Pearl* bien meilleur que le préservatif ou la pilule. L'indice de Pearl étant l'indice permettant de mesurer l'efficacité d'une contraception.


Les débuts de la symptothermie se passent en Autriche dans les années 60 avec le Dr. Joseph Rötzer. Dans les années 80, en Allemagne, un groupe de travail inter-universaitaire scientifique se constitue pour étudier l’efficacité de cette méthode et il est soutenu par le Ministère de la Famille allemand. Aujourd’hui, c’est plus de 2 000 femmes et 44 000 cycles qui ont été étudiés et constituent une véritable base de données pour établir les règles de la méthode.


Comment la symptothermie peut-elle accompagner un projet de grossesse?


Rien de mieux que de laisser la parole à d'autres professionnels pour le comprendre, voici un extrait d'Obstetrica, la revue spécialisée pour les sages-femmes en Suisse :


« En matière d’infertilité, la symptothermie est également très utile lorsque l’investigation n’a trouvé aucune cause médicale, elle soutient avec des moyens simples les chances de procréation du couple en ciblant les relations sexuelles. Elle permet de récupérer une part de maîtrise de son corps et d’estime de soi souvent mise à mal quand la grossesse tarde. L’analyse des cyclogrammes peut mettre en évidence des déséquilibres tels un déficit en progestérone, une faible qualité de la glaire ou une possible hypothyroïdie, et de réorienter la femme vers son gynécologue ».


Alors comment se former à la symptothermie ?


Afin d’être complètement autonome sur l’observation et l’interprétation de son cycle, il est indispensable d’être formé par une conseillère en symptothermie, elle-même formée par un organisme sérieux. En effet, on ne peut prétendre utiliser la symptothermie en autodidacte car il y a certaines règles à respecter pour s’assurer de la fiabilité de la méthode. La formatrice va vous apprendre à observer votre glaire cervicale, prendre votre température basale, savoir identifier tout ce qui peut perturber votre cycle et surtout interpréter ces données afin de pouvoir reconnaître précisément les périodes fertiles et infertiles de votre cycle.


Première étape, le matériel, quelques outils indispensables à se procurer avant de commencer:

- un thermomètre à 2 décimales, appelé aussi thermomètre basal,

- un cyclographe sur lequel noter vos observations sur papier.


Vous allez apprendre à découvrir tous les signaux de fertilité de votre corps, comprendre les variations hormonales qui vous traversent le long du mois et bien plus encore…

Une fois que vous serez formée(s), vous êtes autonome(s) dans l’observation de vos cycles et cela, pour tout votre vie !


FAQ symptothermie


  • Comment se passe la formation ?

La formation peut se faire seule ou en couple auprès d'une conseillère formée par un organisme sérieux.

La compréhension de la symptothermie est aisée pour la plupart des femmes, l’apprentissage dure plusieurs cycles (3 à 4 cycles en moyenne) afin d’être complètement autonome sur l’interprétation de son cyclogramme.

Cela représente concrètement 4 rendez-vous d'1h30 répartis sur 3 ou 4 mois.


  • Puis-je suivre la formation si j'ai un stérilet ou si je prends la pilule?

La pilule est une contraception hormonale qui va influencer votre cycle et réduire drastiquement la synthèse naturelle d'hormones et donc les indicateurs utilisés en symptothermie (glaire cervicale et température). C'est pourquoi une contraception hormonale n'est pas compatible avec l'apprentissage de la symptothermie.

Cependant, l'utilisation d'un stérilet au cuivre est tout à fait compatible. Pendant les semaines de formation, si celle-ci est utilisée en vue d'une contraception, il est même recommandé d'utiliser une contraception non hormonale (préservatif, DIU au cuivre…). Votre formatrice saura vous conseiller afin de trouver la contraception la plus adaptée à votre situation.


  • Dois je prendre ma température tout le temps ?

La température doit être prise le matin au réveil avec un thermomètre spécifique. En période d’apprentissage, vous allez la prendre tous les matins à partir de la fin des règles. Cependant, selon vos motifs d’utilisation de la méthode (contraception, projet de grossesse, connaissance du corps), il n’est pas nécessaire de la prendre tout le long du cycle.

***

Vous souhaitez être formée ou en savoir plus sur cette méthode?

Contactez moi sur eponcey@gmail.com

 

*Indice de Pearl en usage courant


Référence


 

Vous avez aimé cet article?

Retrouvez d'autres articles sur le même thème:


30 vues0 commentaire

Comments


bottom of page